samedi 11 janvier 2014

Au revoir Jéju!!

Au revoir Jéju !!



Dans ce dernier épisode de la première partie de notre voyage, je vais vous raconter notre dernière journée bien speed sur l’ile de Jéju.
Pour notre dernière nuit, nous avons changé de dortoir et nous nous sommes retrouvé avec Lin, c'était un heureux hasard, nous étions toutes les 3 dans un dortoir de 4. C'était sympa et beaucoup plus calme!

Notre ferry devait partir en début d’après midi, le temps était compté. Pas question de faire la grasse mat, on décide de se lever aux aurores pour profiter de la matinée. Direction, les magnifiques plages d'Hallim. 



Nous n'avons pas eu le temps de visiter le parc, mais ce sera pour la prochaine fois! On part en car avec notre copine Lin et nos maillots de bain. Moi qui ai horreur de me baigner le matin, ben là je n’ai pas fait la fine bouche : il faisait beau et chaud et la mer délicieuse !
Il s'est passé quelque chose de très drôle dans le car qui nous emmène à la plage, la route est assez étroite et une mamie à vélo roule consciencieusement. Sauf que le chauffeur estime qu'elle prend toute la place et comme il n'arrive pas à la doubler, il est vénere!
la mamie est restée imperturbable!
alors quand il arrive enfin à la doubler, il se met à sa hauteur et ouvre la porte pour lui crier des choses pas sympathique! Çà m'a bien fait rire!

Une eau limpide et chaude!
c'est le matin mais y'a un peu de monde quand même

une petite bouée?
 Un paradis ! On n’a qu’une envie en descendant du car, se jeter dans l’eau !! C’est super agréable, on avance on avance parmi les rares nageurs et puis arrivé à la limite de la baignade (oui, n’oubliez pas que les plages sont surveillées par nos amis les sauveteurs), ben on a de l’eau jusqu’à la taille ^^’

Moyen moyen…

notre copine Lin était toujours contente! c'était agréable!
Alors Jéjé décide de braver l’interdit (quel rebelle !) et franchit les bouées ! Ah que n’a-t-il pas fait ! Le cri strident du sifflet nous glace sur place ! On est pris ! 




Héhé j’exagère à peine. Comme d’habitude, les autres baigneurs coréens sont sages : Monsieur pousse madame dans sa bouée jaune, on ne sait jamais si elle manque de tomber, il sera là pour la secourir ( !). Et ils sont tous de l’autre coté de la ligne.

Bon, on a barboté quand même, un peu frustrant de voir cette étendue bleue turquoise, avec une ile en face, être aussi peu accessible.

Et puis il est temps de se rhabiller parce qu’on a un ferry à prendre nous ! Les douches sont payantes, zut, tant pis, comme je n’ai pas envie de payer, je me douche avec le robinet, c’est mieux que rien.

On se fait nos adieux avec Lin qui continue sa route toute seule et après, ben c’est la course ! On est speed speed parce qu’il faut se dépêcher de rentrer prendre nos affaires et aller jusqu’au port où nous attend le ferry. C’est chaud pour le timing, il faut nous trouver un taxi.

On en trouve un, argh, c’est un taxi de luxe(en Corée, il y a 2 sortes de taxi, les berlines communes, et les autres genres Mercedes classe E, avec vous l’aurez compris des prix très différents !), il nous demande trop chère ! On s’en va et on continue notre marche tout en faisant du stop. Pas facile de se trouver un taxi, galèèèèrreee !!!!! On désespère, on va louper notre ferry ! En plus, notre omma nous attend au port de Busan pour nous ramener chez elle alors on ne doit pas manquer notre rdv !!

Et puis un taxi s’arrête. On lui demande combien il prend, je crois qu’il nous a pris 40.000 wons pour nous 4 pour rentrer à la guest house. Ok, on monte dedans et il est sympa lui aussi.

Débarqués à la guest house, on prend nos valises et on demande à la fille de l’accueil un taxi pour le port. Le voilà qui arrive, on se dépêche, on est vraiment à la bourre ! Mais voilà qu’on ne sait pas où débarquer parce qu’il y a 2 ports : pour le commerce et pour les ferries. Taxi man saute de son taxi et court pour demander, zut ce n’est pas la bonne porte, on repart, on sue à grosses gouttes et enfin nous voilà arrivés !

On embarque et on dit au revoir jéju !!



Dans le ferry, on se croirait dans une grande salle de judo. C’est un grand espace compartimenté avec des télés et des couvertures pour se reposer. On squatte un espace, on s’occupe comme on peut, on a 7h de traversée (ben oui c’était moins chère que l’avion mais carrément plus long ! :-p )


là ya toute une famille
là c'est notre espace avec nos gâteaux aux oignons


On décide d’aller se chercher à manger, des r(l)amyeons (nouilles) et des gâteaux apéro aux oignons. 


mes r(l)amyeons avec un naruto
Après une looooonnngue traversée, on arrive au port. Il fait nuit. On descend serrés comme des sardines pour prendre un car là aussi serrés comme des sardines. Et on arrive enfin !! Notre omma nous attend ! Et elle n’est pas toute seule !





mercredi 18 décembre 2013

Visitons Jéju



Coucou! est ce qu'il y a encore du monde qui me lit après tout ce temps? v-v'
Désolée pour cette paresse, mais le temps passe tellement vite! pour la peine, il y aura beaucoup de choses à lire cette fois, essayez de tout lire s'il vous plaît!!
bref, on reprend nos pérégrinations là où on s'est arreté.


Il y a quand même des avantages à ces dortoirs dans les guest house et on en a eu la preuve. Le troisième jour après cette nuit un peu gâché par les ronflements, par la clim qui faisait un bruit d'enfer et autres bavardages intempestifs, on se réveille un peu groggy mais motivée par cette nouvelle journée qui s'annonce. On ne reste pas longtemps à Jéju alors il faut en profiter et faire le maximum de choses. Bon ce jour là, c'est pas terrible, il pleut. C'est pas grave, on s'est décidé pour visiter les caves de Manjanggul et ensuite, aller jusqu'au Sunrise Peak. Ce matin donc, une de nos roommate me demande où se trouve je ne sais plus quoi (désolée trou de mémoire). J'essaie de lui expliquer qu'il faut prendre un bus à l'aéroport, c'est là d'où partent toutes les lignes de bus. Je précise qu'elle est vietnamienne et que son anglais est si parfait que ça donne envie de pleurer...



bref, je marmonne mon anglais qui n'est pas fameux, Marie arrive et tente de lui expliquer. Bref, au final, on lui propose de venir avec nous et c'est ce qu'elle avait l'air d'attendre. Elle est très contente et nous remercie. Vlà que les gars arrivent, on fait les présentations avant de monter dans le bus. Elle s'appelle Lin et elle aime bien la Corée, alors elle a décidé de voyager toute seule. (La folle.) On lui demande d'où vient son anglais parfait, ben elle l'a juste appris dans des livres, normal quoi! Elle essaie le français aussi mais on lui dit que c'est beaucoup plus difficile que l'anglais!
Donc on part à 5 vers les caves qui sont situées ici.



Il ne faisait pas beau, il pleuvait un peu. On s'y est rendu en car, d'abord aux caves où le car nous a déposé à quelques kms à pieds des caves. Il y avait des taxi mais on avait pas envie de payer. Mais bon, là bas, ils sont très insistants, alors un Monsieur Taxi est venu et on a négocier comme des chiffonniers. Résultats: on a tenu a 5 dans la voiture plus le chauffeur...on était serré comme des sardines!! héhé!!

Pour ceux qui sont déjà allé, on appelle Jéju le Hawai coréen. Ben, j'en sais rien je suis jamais allé à Hawai! ^ ^'
Mais les caves m'ont fait pensé à la série LOST. Ah ah ah!!

super le délire...^ ^'  héhéhé!!


C'est dommage il y a une dizaine de kilomètres de tunnel creusé par la lave, mais on peut accéder à seulement un kilomètre, alors on fait vite demi tour. Les photos prises ne rendent pas terribles parce qu'il y fait très sombre et gare à vos chevilles, c'est minné de trous parfait pour une bonne entorse!
 
comment ça on voit rien? c'est le bout du tunnel comme on dit, ahahah!





Bon dernière photo avec notre kopine Lin et on est reparti à pattes sous la pluie.

Sur la route, on s'est arrêté faire une pause pipi et on s'est acheté des rain-coat. Tout le monde en a en Corée, c'est pratique, pas chère (1000 wons) mais ça tient chaud et on sus dessous...Bref, direction le Sunrise Peak!

un chat chat qui se faisait câliner par tous les touristes ^^



Le Sunrise Peak est magnifique quand il fait beau...bon, il ne pleuvait plus. C'est déjà ça. Le car nous a déposé à un kilomètre et comme on avait faim, on s'est restauré avant de grimper ce qui allait devenir l'ascension de ma vie. (hihi ça fait très sérieux)


on a mangé quoi...devinez !!

Il y a le Mont Halla également au centre de l'île qui mérite d'être escaladé, mais ceux qui ont vu le drama Kim Sam Soon, ça prend beaucoup beaucoup de temps et il faut une bonne condition physique, on verra ça la prochaine fois ^^


il y avait beaucoup de monde, c'était payant mais pas chère!
petite pause parce qu'il y a quand même beaucoup de marches à monter!
beaucoup beaucoup! je les ai compté mais je ne m'en souviens plus! :p
la vue est sympa
c'est ce qu'on voit d'en haut, c'est le cratère, on peut s'asseoir il y a des gradins pour admirer la vue.
normalement ça donne ça quand il fait beau.

En rentrant, il faut savoir qu'on voulait acheter des cartes postales dans les nombreuses boutiques de souvenirs. Ben les coréens ils connaissent pas les cartes postales. Y'en avait très peu, se vendant par 10, et pas top. Par contre, il est impossible de ne pas trouver un souvenir avec la mascotte de l'île...on le trouve de toutes les couleurs et dans plein de positions. Moi je le trouve moche mais il en faut pour tous les goûts!



C'est pas moi qui les ai acheté! c'est Lin, on est bien d'accord :O
allez, dernière ligne droite à Jéju!!!

lundi 23 septembre 2013

FAST AND FURIOUS


Si vous allez en Corée et que vous avez l'opportunité de prendre un taxi, peut être ferez vous le même constat que moi: les coréens conduisent mal! et particulièrement les chauffeurs de taxi!! Croyez une conductrice d'une ville réputée pour très mal conduire!
En corée, prendre le taxi est parfois plus intéressant que prendre le bus si on est plusieurs à diviser les frais. Il y a toujours 2OOO wons à payer quelque soit le trajet à faire mais en plus, vous pouvez négocier comme une poissonière et ça, c'est rigolo!
 Dans ce strip, j'exagère à peine ce que j'ai vécu quand on a pris le taxi pour rentrer à notre guest house. On attendait le bus et là, il y avait plein de monsieurs(aucune madame!) qui attendaient à l'arrêt. Il y en a un qui se dirige vers nous et qui nous baragouine qu'il peut nous ramener. Alors on commence à marchander et finalement, satisfaits du prix (peut être pas lui!
) on monte tous les 4 dans son taxi. Il est gentil, il essaie de nous parler un peu mais bon on se comprend pas beaucoup. L'ambiance est détendue...et puis après il se met à rouler vite...très vite!! (Marrant quand on sait que plus tard, on apprend que notre Appa* (papa) est lui aussi chauffeur de taxi.)
tellement vite que je vois ma vie défiler! C'est rigolo, j'ai plein de sensations fortes mais je vois déjà les titres des journaux:" 4 français périssent dans un accident de voiture sur la petite île de Jéju"!!
Il accélère très vite, se faufile entre les voitures, freine à peine dans les virages!!! je ris mais jaune!!
L'intérieur est kitch!!
Bon en y repensant, c'était assez marrant quand même vu qu'on est arrivé à bon port en moins de trente minutes contre presque une heure en bus. Il nous dépose et je paie le prix qu'il nous avait annoncé au début parce qu'on est vivant et que ça me rend heureuse! en descendant, je lui dit "감사합니다! Gamsahamnida! Fast and furious!!"  On rentre dans la guest house quand tout à coup; Nico se rend compte qu'il a perdu son téléphone! son i-phone chéri a disparu!!
on cherche partout et on se rend à l'évidence! il est tombé dans le taxi!! c'est la catastrophe (enfin pour Nico) et on se demande comment il pourra le récupérer un jour (je n'y crois plus -_-' ) et là, après je ne sais plus trop, peut être 10 minutes, la fille de l'accueil nous dit que le taxi est revenu.
Oui oui, M.Taxi est revenu exprès pour rapporter le téléphone! alors qu'à la vitesse où il roulait, il devait déjà avoir fait la moitié du chemin (ahah!). C'est encore une preuve que les Coréens sont vraiment honnêtes!

jeudi 18 juillet 2013

Les Coréens à la mer



Coucou!

je reviens pour parler des coréens à la plage!

On se demanderait presque si les coréens savent nager en les voyant  O_0
la plage où on s'est baigné
C’est assez comique : ils se baladent tous avec leur bouée jaune immense et se contentent de barboter au bord de l’eau là où ils ont pieds.
Nous en arrivant sur la plage, on s’est jeté à l’eau (sauf Nico), et l’eau était si chaude que même Jéjé le frileux est rentré dedans sans faire de manières.
Il faut savoir que les zones de baignade sont délimitées et très surveillées. Des maitres nageurs (qui sont loin de ressembler à David Hasselof ^^') se promènent sur la plage pour veiller sur les baigneurs et il y en a aussi qui patrouillent avec des jet ski. Et puis ils sont drôlement équipés : avec une épuisette. Ils vont à la pêche aux moules ?
On est allé jusqu’aux limites de la zone et il y avait beaucoup de vagues et on riait, ri
c'était nuageux mas il faisait chaud!
ait ! C’était vraiment très très amusant, dès qu’il y avait une grosse vague, on plongeait dans la vague pour lui échapper. Bizarrement, c’était désert autour de nous, sauf un groupe de garçons qui s’amusaient aussi des vagues mais qui semblaient se trouver bien intrépides !
Ils criaient à l’arrivée de chaque vague et ils donnaient vraiment l’impression d’être des casses cous !
Et puis soudain, des coups de sifflets ont retentis et on nous a gentiment priés de sortir de l’eau. Kézako ? Des requins ?
Non, des méduses…
Tous les baigneurs sont sagement sortis de l’eau et on a attendu que les sauveteurs pêchent une à une les méduses avec leurs épuisettes.
En attendant, on a discuté avec un jeune couple de français qui eux, résidaient dans le bel hôtel de luxe au bord de la falaise (l’hôtel de Kim SAM soon).
Et puis hop, tout le monde est retourné dans l’eau.
les coréens barbotent avec leur bouée






C’est l’anecdote qui m’est arrivée alors que je cherchais Marie. Je la voyais et je voulais qu’elle nous rejoigne, mais comme j’avais la flemme de sortir de l’eau, je lui fais de grands signes : « Coucou ! Coucou !
Argh, et là je vois le sauveteur bien loin de David Hasselof, avec son épuisette, son chapeau et ses lunettes de soleil qui se dirige vers moi : je me confonds en excuse : il a compris que je lui indiquait des méduses…
Il a du comprendre mes 2 mots de coréens « Aniyo méduses ! » que je lui ai répété et il est reparti dépité.
Conclusion : faire coucou sur la plage est interdit, surtout quand il y a des méduses!!

Le pire, c’est que la pauvre Marie a bien tenté de nous rejoindre mais il y avait tellement de courant qu’elle n’a jamais pu nous atteindre. Et c’est vrai que c’était un peu dangereux de se faire déporter ainsi : le courant était vraiment très fort, mais le principal, c’est qu’on a bien rigolé ! on y serait bien resté plus longtemps mais le temps passait vite.
Et pour une fois, les douches étaient payantes. On est remonté par un petit chemin très sympa à peine fini d’être aménagé et puis en attendant le prochain car, on s’est pris un truc bien frais et délicieux chez Dunkin Donuts. Et puis on est remonté pour prendre le car, qu'on a finalement pas pris puisqu'on s'est payé le luxe de rentrer en taxi. Mais ça encore, c'est une autre histoire!!

 

mercredi 6 mars 2013

Les chutes de Cheonjiyeon


direction le sud de l'île!!
Après cette première nuit mouvementée, notre marathon à Jéju commence. C’est l’inconvénient d’y rester 3 jours, il y a beaucoup de choses à voir et à faire et le temps est compté. Notre priorité : visiter les fameuses chutes de Cheonjiyeon. Après un petit déjeuner léger, on prend le bus direction l’aéroport : un touriste français nous conseille de louer une voiture pour pouvoir se déplacer plus facilement et plus rapidement. Bonne idée, sauf qu’à l’aéroport, on nous dit qu’il faut un permis international, obtenu sur simple demande en France…Bon, on repassera. Tant pis, on prend un bus qui nous emmène direction les chutes. Il fait très chaud, très très chaud et tout comme le reste du pays, à Jéju, même les chauffeurs de bus conduisent mal ! Il faut s’accrocher parce qu’ils roulent vite ! Tant mieux, on arrive rapidement là bas. 


nous n'avons pas visité cet endroit, mais le lieu est intriguant! le "Believe or not museum"!
Tout est payant en Corée (sauf les toilettes) mais tout est aussi bon marché. On entre sur le site des chutes et si la première est accessible, pour accéder aux 2 autres, il faut descendre (puis remonter) d’interminables marches en bois. C’est très fatiguant parce que la chaleur est écrasante. Mais les chutes sont superbes, enfin les 2 premières. Il y a également de jolies choses à voir sur le site : des temples, un pont, des fleurs…
on est monté dans le temple, lequel est très joli et coloré


nous devant le temple ^^

c'est beau hein?

Jéju étant une île volcanique, les roches donnent un aspect irréel aux chutes. C’est très beau et même si on n’a pas le droit de se baigner, on peut barboter dans les roches pour se rafraichir les pieds. Ça fait trop du biennnnnnn !!!!
l'eau est transparente!


 quand on remonte, il y a des petits marchands ambulants malins qui vendent des tranches d’’ananas…je salive, mais je ne cède pas à la tentation même si ce n’est que 1000 wons ! (ah la radine ! :p )


Marie est crevée...
Après les chutes, il nous faut encore une fois trouver un endroit à manger. Comme nous n’avons pas de cartes pour nous repérer, alors il y a bien quelques restaurants mais comme d’habitude c’est un casse tête pour choisir : au final, on continue de descendre vers la mer. On y découvre un très bel hôtel construit au bord de la falaise, c’est l’hôtel ou a été tourné les scènes de « Kim Sam Soon » lorsqu’ils vont à Jéju. Je ne le sais pas encore, bref anecdote terminée.
On achète des lamyons à la toute petite cabane en bois qui vend des glaces et on a tellement faim que c’est bon et qu’on s’achète pour le coup, de bonnes et rafraichissantes glaces.

Notre frugal repas terminé, on longe le chemin balisé qui nous amène à la plage et même si le temps est gris, ça donne très très envie de se baigner parce qu’il y a plein de vagues et que l’eau est chaude !! Ca change de l’Atlantique Nord !
le temps est couvert mais il fait tellement chaud!

Comment les Coréens se baignent ? C’est très drôle à raconter, la suite dans le prochain post !

dimanche 3 février 2013

mogi mogi





mogi, voilà un mot coréen bien agaçant...
un mogi, c'est un moustique, et dans un pays aussi chaud et humide que la Corée, inutile de vous dire combien leur population prospère... A Jéju, la première nuit a été assez horrible...
oui vous allez me dire, mais qu'est ce qu'elles sont CHIANTES! voire, INTOLERANTES! ben non, on a juste des manières nous...et il en manquait certainement à d'autres!
déjà, on était dans une chambre de 6, ça fait beaucoup et en plus tous les lits étaient occupés bien sur...
bon, on arrive dans la chambre, il fait déjà nuit, il est assez tard mais c'est encore correct...on dit bonsoir à nos roommate: il y a 2 asiatiques et 2 sud africaines. Petits sourirs polis, on s'installe, on se brosse les dents, on sort nos pyjamas...on a de la chance, on est pas situé juste sous la clim qui fait un bruit d'enfer, je me demande encore comment celle qui dormait en dessous faisait pour dormir. Je lis mon tome de Game of Thrones à la lumière de ma petite lampe à led individuelle et puis mes yeux me piquent: c'est l'heure de se coucher. Marie essaie de dormir, il n'y a aucun bruit même si les sud africaines tapotent sur leurs téléphones. Je m'apprête à plonger dans mes songes quand soudain, alors qu'il règne un silence de mort, les 2 sud africaines se mettent à discuter haut et FORT comme s'il était 2h de l'après midi!!
j'hallucine!! Ca fait 30 mn au moins qu'il n'y a plus un bruit et les 2 autres, elles se croient toutes seules. J'ai cru péter un cable, mais c'est Marie qui exaspérée, a lancé un "pliz I want to sleep!" 
c'était pas aimable et ça a jeté un certain froid, mais elles ont fait "...ok" et ont fermé leur grande goule.
Bon, il faut se remettre dans le contexte, on est crevée et on a envie de dormir. On est 6 dont 2 filles qui dorment déjà et voilà qu'avec leur manière de rustre, ces deux filles se croivent seules au monde. Ben oui c'était agaçant. Et puis la nuit, j'ai été piqué par des moustiques...le lendemain, j'avais les yeux fatigués, je ne comprenais pas pourquoi...en fait, j'avais un gros bouton sur la paupière, ce qui ne me rendait pas un air très réveillé en plus de la fatigue accumulée!
voilà, tout ça pour me rendre compte le lendemain qu'il y avait du produit anti moustique juste à coté de mon lit et un anti moustique éléctrique... :((

jeudi 10 janvier 2013